Aperçu sur les méthodes employées pour traiter le cancer du pancréas

Le cancer se caractérise par la multiplication de manière désordonnée des cellules de l’organisme. Cette maladie peut toucher n’importe quel organe du corps. Cependant, elle est particulièrement dangereuse lorsqu’elle atteint le pancréas. Seulement 20% des patients survivent après 5 ans. Pourtant, il existe à ce jour plusieurs méthodes de traitement.

Les symptômes d’un cancer du pancréas et les traitements envisageables

Pour comprendre la gravité d’un cancer du pancréas, il faut déjà connaitre le rôle de cet organe. Cette glande associée au système digestif n’a pas pour unique fonction de sécréter le suc pancréatique. Elle régule aussi le taux de sucre dans le sang et influe sur plusieurs réactions métaboliques au sein de l’organisme. Dès l’apparition des premières cellules cancéreuses, le souffrant sera sujet à des nausées fréquentes et une perte d’appétit progressive. Progressivement, ses selles deviendront de plus en plus graisseuses. C’est l’un des principaux symptômes qui poussent les malades à consulter un spécialiste.

Le plan de traitement conventionnel préconise une chimiothérapie pour les cancers au stade I ou II. Cette solution consiste à détruire les tissus cancéreux par la prise de substances cytotoxiques telles que l’acide folinique ou la gemicitabine. Les agents chimiothérapiques entrainent aussi des troubles métaboliques variés. Ainsi, la cure s’accompagne de plusieurs effets secondaires.

Si la tumeur atteint une certaine taille ou si elle s’est métastasée, une intervention chirurgicale sera incontournable pour ôter la zone touchée. Après l’opération, le souffrant devra encore suivre une chimiothérapie. La radiothérapie fait aussi de plus en plus d’adeptes. Cependant, elle est également éprouvante pour les patients.

Des traitements naturels contre le cancer du pancréas

Plusieurs recherches ont été menées pour trouver des solutions moins éprouvantes pour traiter un cancer. Mirko Beljanski était un pionnier dans ce domaine. Trouvez plus d’infos sur le blog : gagnerlaluttecontrelecancer.com.

Ce biologiste a découvert les propriétés anticancéreuses de certaines plantes. On citera notamment le Rauwolfia vomitoria. Certaines substances produites par ce végétal sont de puissants antioxydants. Ces molécules ralentissent la multiplication des cellules cancéreuses. Cette découverte a encouragé d’autres scientifiques à chercher d’autres actifs naturels. Au fil des années, cette discipline a permis de mettre au point la phytothérapie anti tumorale.

Quoi qu’il en soit, l’approche Beljanski se démarque dans ce domaine. Cette méthode préconise la prise d’extraits de Rauwolfia Vomitoria et de Gingko Biloba. Les fragments d’ARN brevetés seront aussi utiles pour préserver le système immunitaire du patient. Ce traitement agit en parfaite synergie avec une chimiothérapie. D’ailleurs, cette solution permet d’atténuer les effets secondaires causés par la gemicitabine.

Avant d’adopter cette cure, il convient toutefois de consulter son médecin traitant. Les souffrants doivent également bien se renseigner sur internet. Néanmoins, il faut savoir que cette approche a fait l’objet de plusieurs études pour évaluer son efficacité. Ces dernières ont montré que le traitement est uniquement efficace si le patient suit une chimiothérapie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *