Lorsque l’hypothyroïdie se complique

Quand sa thyroïde produit une très faible quantité d’hormones thyroïdiennes, l’on dit que la personne souffre d’hypothyroïdie. Sachez que ces hormones participent au bon fonctionnement du cœur, du cerveau, du système digestif et d’autres organes. Elles régulent aussi la température du corps. Autrement dit, ces hormones ont pour rôle de faire en sorte que le moteur des organes et des cellules du corps fonctionne comme il faut. Ce qui implique qu’en cas de faible quantité d’hormones thyroïdiennes, ce moteur ralentit. Les femmes sont plus souvent touchées par l’hypothyroïdie. Même si cette affection peut survenir à n’importe quel âge, elle frappe davantage à partir de 60 ans.

Comment savoir si vous souffrez d’hypothyroïdie ?

Le site www.hypothyroidie.eu note les facteurs pouvant être à l’origine d’une hypothyroïdie. Cette affection peut se manifester par un rythme cardiaque ralenti, des douleurs musculaires, une hypotonie permanente, une humeur dépressive, des œdèmes sur le visage (en particulier au niveau des yeux), des cheveux secs, une perte de cheveux, des ongles cassants et une peau sèche. D’autres symptômes peuvent également apparaître, tels qu’une importante frilosité, une prise de poids en dépit d’un manque d’appétit, une constipation, une voix grave et enrouée, parfois, une difficulté à tomber enceinte, des règles inexistantes ou un cycle irrégulier, une perte de mémoire et des problèmes de concentration. Le symptôme le plus visible de l’hypothyroïdie reste le goitre, lorsque la thyroïde augmente de volume. Cependant, une personne souffrant d’hypothyroïdie ne présente pas forcément tous ces symptômes. Ces derniers peuvent aussi apparaître petit à petit. En cas d’hypothyroïdie légère, le malade peut ne pas présenter de symptôme. Il faut également noter que présenter l’un ou l’autre, et même plusieurs de ces symptômes n’implique pas nécessairement une hypothyroïdie. Seule l’analyse de sang permet de confirmer ou d’infirmer le diagnostic.

Les complications possibles d’une hypothyroïdie

Dans certains cas, l’hypothyroïdie est définitive, sauf pour les inflammations temporaires. En tout cas, cette affection s’installe peu à peu et la thyroïde cesse complètement de produire des hormones dans sa forme auto-immune classique. Donc, si une hypothyroïdie est présente depuis un certain temps et qu’elle n’a pas été traitée, elle peut devenir encore plus grave. Elle évolue vers une forme appelée myxœdème qui peut provoquer l’évanouissement et même le coma. Arrivé à ce stade critique, le malade risque de perdre la vie. Fort heureusement, très peu de personnes en arrivent là puisque les dépistages sont effectués très tôt, de même que les traitements.

Complications de l’hypothyroïdie chez les enfants et les femmes enceintes

Chez les enfants, si une hypothyroïdie n’est pas traitée, car non détectée, on constate un retard de développement physique et intellectuel. Si l’hypothyroïdie est diagnostiquée dès la naissance et que l’enfant est pris en charge rapidement, celui-ci ne risque aucune complication. Quant aux femmes enceintes, l’hypothyroïdie peut présenter des risques par rapport à leur grossesse. Le risque de fausse couche est notamment très élevé. Le bébé risque aussi de naître prématurément ou l’enfant risque de présenter un retard de croissance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *